Un expert des mouvements djihadistes assassiné à Bagdad

L’expert irakien des mouvements djihadistes, Hicham al-Hachémi a été assassiné par balles ce lundi, devant son domicile à Bagdad, la capitale de l’Irak. 

Ce spécialiste des organisations djihadistes, parmi lesquelles le groupe Etat Islamique (EI), livrait quasiment chaque jour aux organes de la presse locale ou internationale, ses analyses sur les activités des mouvements djihadistes, la politique dans son pays et les initiatives des factions armées chiites pro-Téhéran. Bon nombre d’ambassades et de personnalités politiques irakiennes consultaient à ce chercheur ou faisaient référence à ses analyses.

Hicham al-Hachémi avait su se tailler une place dans les différents milieux caractérisant la société irakienne, que ce soit parmi les sunnites, les chiites ou les Kurdes. Aussi avait-il eu maintes fois à effectuer des médiations entre diverses factions et personnalités ayant des divergences d’ordre politique ou religieux.

D’après une source médicale, des traces de plusieurs balles ont été constatées en divers endroits de sa dépouille. L’expert a été tué devant son domicile dans le quartier de Zayyouna, situé dans l’est de la capitale irakienne, a confié aux médias un enquêteur chargé du dossier. 

Selon ce dernier, Hicham al-Hachémi « s’apprêtait à monter dans sa voiture quand trois hommes armés à bord de deux mobylettes ont tiré et l’ont blessé». Par la suite, les mêmes assaillants se sont « approchés et lui ont tiré quatre balles à bout portant dans la tête».

Ce chercheur était clairement favorable aux protestations populaires entamées en octobre dernier en vue de refondre intégralement le système politique en Irak et condamnait l’ascendant de l’Iran sur le gouvernement irakien. 

Un mois avant le début de cette révolte, des groupes en ligne pro-Téhéran l’avaient menacé de mort, simultanément à 13 autres personnalités irakiennes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*