Egypte : six membres des frères musulmans condamnés à la peine capitale pour meurtres d’agents de police

La justice égyptienne a condamné mercredi à la peine capitale six membres de la confrérie des Frères musulmans pour meurtres d’agents de police, a rapporté une source judiciaire.

C’est le tribunal de Zagazig, situé au nord-est de la capitale égyptienne, Le Caire, qui a tranché dans cette affaire. Il est à noter que cinq des six prévenus ont été jugés par contumace. Par ailleurs, sept autres personnes présumées membres de la même formation politique interdite ont écopé de peines allant de cinq à 10 ans de réclusion. 

D’après la source judiciaire, il a été notamment reproché aux 13 prévenus le meurtre de plusieurs éléments des forces de l’ordre, l’appartenance à une « organisation terroriste » et la tentative de putsch. Pour rappel, la confrérie des Frères musulmans est interdite sur le sol égyptien depuis 2013 à la suite de l’éviction par les forces armées de l’ancien chef d’Etat Mohamed Morsi, qui faisait partie de ce parti.

Cette confrérie a été la première force d’opposition durant des dizaines d’années en Egypte. Mais, à présent, elle figure sur la liste des organisations terroristes. Sous l’actuel dirigeant égyptien Abdel Fattah al-Sissi, au pouvoir depuis 2014, des milliers d’islamistes ont été interpellés et condamnés au cours de procès de masse décriés par les organismes de défense des droits de l’Homme.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*