Ryad veut une bonne relation avec Téhéran, dixit « MBS »

L’actuel homme fort d’Arabie saoudite, le prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS), a exprimé de manière publique son souhait de nouer de bonnes relations avec Téhéran, ce qui a suscité moult points d’interrogation sur ce réajustement de la politique étrangère du royaume wahhabite.

«L’Iran est un pays voisin et tout ce que nous souhaitons, c’est (d’avoir) une bonne et spéciale relation avec l’Iran », a assuré « MBS » mardi dernier lors d’une interview accordée à la chaîne télévisée Al Arabiya. «Nous ne voulons pas de difficultés pour l’Iran. Au contraire, nous voulons une croissance de l’Iran … et conduire la région et le monde vers la prospérité », a-t-il ajouté.

De l’avis de David Rigoulet-Roze, chercheur à l’Institut Français d’Analyse Stratégique (IFAS), « ces propos ne sont pas forcément surprenants, ils sont pour partie liés à un contexte géopolitique renouvelé ». 

D’après les explications de cet expert, l’actuel gouvernement américain est beaucoup plus exigeant à l’égard de l’Arabie saoudite et il y a eu un début de rapprochement de ce pays avec l’Iran sur le sol irakien en début avril : c’est dans ce contexte particulier que « MBS » s’est exprimé.

Rappelons que le 9 avril dernier, le Financial Times avait rapporté une réunion entre des autorités saoudiennes et iraniennes à Bagdad. Toutefois, officiellement, ces deux Etats n’entretiennent aucune relation depuis 2016.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*