Quand un conflit se transforme en Guerre d’usure

Le secrétaire à la Défense britannique, Liam Fox, a comparé la crise en Libye à la guerre en Afghanistan, insinuant ainsi la perspective d’une bataille qui pourrait durer dix ans pour chasser le dictateur Muammar Al-Kadhafi. Fox a mis un parallèle entre la formation des rebelles libyens, de la même manière que l’armée britannique est en train de contribuer à la refonte et la restructuration des forces de sécurité afghanes. « La situation n’est pas si différente de ce qui se passe en Afghanistan, où nous avons décidé que la formation des forces de sécurité Afghanes est la meilleure réponse et la meilleure façon d’avancer ». Ainsi et en deux mois, la mini coalition de l’OTAN est en train de passer progressivement de la «No-Zone Fly», à une assistance technique et logistique en Libye.«La meilleure façon dont nous pouvons aider les rebelles libyens est de leur donner des capacités techniques dans la façon de s’organiser », a déclaré le Secrétaire à la défense Britannique. Cette initiative est suivie par celles de France et d’Italie qui ont envoyé des équipes de conseillers militaires à la Libye pour soutenir les rebelles qui luttent contre les forces de Kadhafi. Pour rappel, les forces britanniques ont été déployés en Afghanistan depuis 2001, et leur mission est prévue durer jusqu’en 2015. Encore une fois, ces petits signes opérationnels ne peuvent être isolés dans le temps, d’une projection militaire importante sur le sol Libyen. Rappelons nous aussi qu’en 1991, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, et partiellement la France, ont instauré des zones d’exclusion aérienne de plus en plus importantes dans les régions nord et sud de l’Irak, et ont bien fini par une intervention militaire en bonne et due forme.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*