L’Iran derrière des armes chimiques en Libye ?

Alors que la pression ne cesse de s’accentuer sur l’Iran pour le contraindre à plus de visibilité sur son programme nucléaire, les Etats-Unis enfoncent un peu plus le clou en lançant une enquête quant à de possibles livraisons d’obus chimiques par l’Iran à la Libye du temps du Colonel Kadhafi.

L’information a été communiquée au Washington Post par un haut responsable américain. Le Colonel Mouammar Kadhafi disposait d’un stock important de produits entrant dans la fabrication d’armes chimiques tels que le gaz moutarde, en plus de ceux découverts par la suite par le CNT. A la chute du Colonel Kadhafi, l’OIAC (Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques) affirmait que ces stocks étaient intacts et que leur destruction en présence d’inspecteurs internationaux devrait incessamment se poursuivre. En effet, depuis l’adhésion de la Libye du Colonel Kadhafi à l’OIAC en 2004, le pays avait commencé à se débarrasser de son gaz moutarde et au début de la rébellion en février dernier il lui restait 45% de son stock initial à détruire.

L’Iran n’a pour l’heure pas réagi aux accusations des Etats-Unis qui affirment qui « être quasiment sûrs » de son implication. Toujours par crainte de voir l’arsenal libyen, dont la maîtrise n’est pour l’heure pas assurée par les nouvelles autorités du pays, tomber entre de mauvaises mains, le Canada, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont proposé leur aide à Tripoli dans la gestion ou, selon le cas, la destruction de ces agents chimiques.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*