HSBC promet un bel avenir aux émergents

La banque britannique Hong Kong and Shanghai Banking Corporation Limited (HSBC) vient de publier une étude prospective sur les puissances économiques mondiales. D’après ces perspectives, bien de pays émergents se placeront au sommet de cette hiérarchie en 2050.

Pour en arriver à cette conclusion, les auteurs du document ont tout d’abord admis que « les politiques continueront à faire des progrès pour résoudre les problèmes économiques, qu’ils éviteront les guerres et qu’ils resteront favorables au commerce global ». Ces experts ont également considéré les indicateurs de développement comme le revenu par habitant, la croissance démographique, l’éducation et la démocratie. Cela leur a permis de répartir la centaine de pays incluse dans l’étude en 3 groupes suivant leur vitesse de croissance.
Les résultats sont sans appel : la première classe est constituée de 26 pays dont la croissance annuelle sera de 5 % en moyenne. Il s’agit d’états asiatiques en majorité dont la Malaisie et le Vietnam, de sud-américains (Pérou, Bolivie, …) et d’Afrique (Kenya, Tanzanie, Egypte, …). L’étude les décrit comme partageant « tous un faible niveau de développement » mais précise qu’ils « ont beaucoup amélioré les fondamentaux ». Suit la deuxième classe, constituée de 40 pays, tous émergents, qui connaîtront une hausse annuelle du PIB de 3 à 5 %. La dernière classe, avec une croissance en dessous de 3 %, est remplie de pays développés issus principalement de l’Amérique du Nord et de l’Europe mais aussi de l’Asie avec la Corée du Sud et le Japon par exemple.
Ainsi, les experts d’HSBC estiment qu’en 2050, la Chine supplantera le pic de l’économie mondiale aux Etats-Unis, lesquels descendront au deuxième rang juste devant l’Inde.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*