Le Brésil s’ intéresse davantage au « Rafale » français

L’agence de presse Reuters a cité des sources gouvernementales brésiliennes hier lundi 13 février 2012 selon lesquelles le Brésil serait sur le point de choisir le « Rafale » français pour équiper son armée de l’air en avions de chasse.
Le « Rafale » de Dassault devancerait ainsi le F-18 de Boeing et le Gripen de Saab, grâce notamment à plus de concessions sur le point du transfert des technologies. Même si pour le moment rien n’a été officialisé, les réticences de la présidente brésilienne Dilma Roussef auraient été levé après la visite de son ministre de la défense Celso Amorim et de son chef de l’armée de l’Air brésilien en Inde peu de temps après que ce pays ait proposé d’acheter 126 exemplaires de l’avion de chasse français. L’appel d’offres brésilien porterait sur 36 appareils. La décision brésilienne ne devrait pas être officielle avant les élections présidentielles françaises du 22 avril au 6 mai prochains pour éviter qu’elle ne soit détournée à des fins politiques. Mais cette simple rumeur a suffit à faire monter de 4.3% la valeur du titre de Dassault Aviation sur les marchés.
Si les contrats indien et brésilien se concrétisaient, ce seraient là les premières exportations du fleuron de l’aviation militaire française. Ce serait également la fin d’un dossier initié par l’ancien président brésilien Lula qui, après avoir manifesté son intérêt pour l’avion de chasse français, avait laissé la décision à son successeur.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*