Berlusconi vers un camouflet électoral

Les premiers résultats présagent une lourde défaite de Silvio Berlusconi aux élections locales de dimanche et lundi. Plusieurs municipalités importantes, dont Milan, sont en passe d’échapper à la coalition de centre droit au pouvoir.

Le taux de participation de 71%, bien que légèrement inférieur aux élections antérieures, reste très élevé. Le dépouillement de 33% des bulletins créditent la maire sortante de Milan Letizia Moratti de 41.6% des voix contre  48.1% pour Giuliano Pisapia, son rival du centre gauche. Ces résultats préliminaires, si ils se confirmaient, impliqueraient un second tour les 29 et 30 mai à Milan, la capitale lombarde et première place financière de la péninsule italienne.  La Ligue du Nord, le principal allié politique de Silvio Berlusconi semble également réaliser un score inférieur à celui attendu. D’après les résultats préliminaires, la municipalité de Turin et la première place au premier tour à Boulogne reviendraient au centre gauche et la première place à Naples au PDL (Peuple de la Liberté), la formation du chef du gouvernement.

A mi-mandat, ce scrutin représente un test grandeur nature pour Silvio Berlusconi, la popularité du « Cavaliere » ayant été mise à rude épreuve par ses citations dans quatre procédures pour corruption, évasion fiscale,  mœurs et abus de pouvoir pour couvrir le scandale. L’économie en demi-teinte ne plaide pas non plus en sa faveur. Selon les enquêtes d’opinion, la popularité de Silvio Berlusconi tournerait autour de 30%, son plus bas niveau depuis la victoire de sa formation aux législatives d’avril 2008.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*