Nucléaire iranien : rien ne va plus entre les USA et Israël

Opposés depuis plusieurs semaines sur l’attitude à adopter face à l’Iran, les États-Unis et Israël ont multiplié ces dernières 24 heures les déclarations et remarques. Israël a multiplié les remarques pendant que Washington campait sur ses positions.

Le principal point de divergence est l’établissement d’ « une ligne rouge » vis-à-vis de l’Iran au-delà de laquelle Israël et son allié américain pourrait intervenir militairement. L’État hébreu préconise la plus grande fermeté, unique moyen selon lui pour contraindre la République islamique à mettre un terme à son programme nucléaire. Interviewé dimanche par la chaîne canadienne CBC, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait affirmé que les discussions sur les contours de cette ligne rouge étaient en cours avec le gouvernement américain. Ce discours de fermeté a été repris dans la journée d’hier par un haut responsable israélien. Les États-Unis ont répondu à ces messages, au risque de monter ouvertement à quel point les positions sur la question sont différentes entre les deux alliés. Victoria Nuland, la porte-parole du département d’État a rappelé la ferme intention du président Barack Obama d’empêcher l’Iran de devenir une puissance nucléaire. Mais elle a insisté, imitée dans cette voie par la secrétaire d’État Hillary Clinton, que l’administration Obama estimait contre-productive la stratégie d’imposer une date butoir à l’Iran.

La situation qui s’empire de plus en plus passera un moment crucial dans les semaines à venir. Des rumeurs sur une intervention militaire en solo d’Israël vont bon train alors que, dans le même temps, l’avenir de la direction des USA se décide.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*