L’Iran confirme sa présence en Syrie

En conférence de presse hier dimanche, Mohammad Ali Jafari, le commandant de la Force Al Qods, le corps d’élite des Gardiens de la Révolution de la révolution islamique en Iran, a confirmé que certains membres de son unité se trouvaient en Syrie.

Depuis le début du soulèvement en Syrie, les pays occidentaux accusent l’Iran de soutenir en fournitures d’armes et en savoir-faire l’armée fidèle au président Bachar al-Assad. Accusations  de tout temps démenties par la République islamique. Dans sa conférence de presse, Mahammad Ali Jafari affirme que la mission des membres de la Force Al Qods présents en Syrie n’a aucun objectif militaire. Ces hommes, dont l’effectif n’a pas été précisé, fournirait à la Syrie « une aide intellectuelle et consultative, voire une assistance financière». Ce corps d’élite, dont la mission originelle est l’exportation de la doctrine iranienne, est accuse de plusieurs attaques, notamment en Irak depuis le renversement du régime de Saddam Hussein.

Cette confirmation d’une présence d’un corps de l’armée iranienne en Syrie est la première à être faite officiellement par un haut gradé militaire iranien. Elle témoigne de l’attachement que l’Iran porte à la Syrie de Bachar al-Assad qu’il considère comme un élément clé de l’axe de résistance contre Israël et les États arabes sunnites. Elle est aussi une véritable mise en garde par l’Iran aux rebelles syriens et à leurs soutiens étrangers. Mohammad Ali Jafari n’a, en effet, pas hésité à confirmer que la Force Al Qods et l’Iran interviendraient militairement si la Syrie venait à être attaquée.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*