Egypte : Mohamed Morsi ne lâche rien

Le président égyptien Mohamed Morsi a rencontré hier le Conseil suprême de la justice dans une réunion pour sortir le pays de la crise qui le secoue depuis qu’il a élargi ses pouvoirs le 22 novembre dernier en se dotant du pouvoir judiciaire. Aucune révision de la décision présidentielle n’a été annoncée à l’issue de la rencontre.

Le décret présidentiel interdit tout examen en justice des décisions du chef de l’Etat. Il lui permet de prendre toutes les dispositions qu’il jugera nécessaire pour « la défense de la révolution ». En vertu de ce décret, la Haute cour constitutionnelle ne peut plus examiner les recours déposés par de nombreux opposants contre la commission chargée de rédiger la future Constitution, et dominée par les islamistes. Officiellement, le président a pris ces dispositions de manière à accélérer les réformes démocratiques et la rédaction d’une nouvelle Constitution qui doit être adoptée dans le courant du mois de février prochain et ainsi sortir le pays de sa longue transition. A l’issue de la rencontre avec les membres du Conseil suprême de la justice, le porte-parole du président Yasser Ali a annoncé qu’aucun changement ne serait porté à la déclaration présidentielle. Mohamed Morsi a toutefois restreint le champ de ses décisions qui ne peuvent faire l’objet d’un recours justice, les limitant aux questions liées « à ses pouvoirs souverains ». Et surtout, il a tenu à profiter de la rencontre pour convaincre ses détracteurs du caractère momentané de ces mesures. Mais les adversaires du président ainsi que l’ONG Human Rights Watch craignent des dérives qui peuvent mener à des violations de droits de l’Homme incontrôlées ainsi qu’à des atteintes à l’Etat de droit.

Les opposants au président égyptien doivent manifester ce mardi. Le PLJ (Parti de la Liberté et de la Justice), la branche politique des Frères musulmans dont est issu le président a été contraint d’annuler la manifestation qu’il avait prévue en soutien au président pour prévenir de nouveaux affrontements avec les opposants. Ceux-ci, en quelques jours, ont fait deux morts.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*