Attentats de Boston : le plus jeune des suspects entendu par la police

attentat-boston-usa-suspect-1Les médias américains ont rapporté hier soir le début de l’interrogatoire de Djokhar Tsarnaev, l’un des deux auteurs présumés de l’attentat de Boston. Le suspect, blessé à la bouche et à la gorge, répondraient aux questions des enquêteurs par écrit.

Après l’identification de Djokhar, 19 ans, et de son frère aîné Tamerlan, 26 ans, comme les principaux suspects dans l’attentat, les questions sont encore nombreuses sur la planification et l’exécution de l’explosion des bombes ainsi que la probabilité d’une aide extérieure. Djokhar Tsarnaev est interrogé sous « l’exception de sécurité publique », une mesure de la loi américaine qui le prive de ses droits, dont ceux de garder le silence ou d’être assisté d’un avocat pendant les interrogatoires.

En plus de la probabilité de l’existence d’un réseau de soutien, les enquêteurs veulent avant tout savoir si d’autres attentats étaient prévus. Au vu de la gravité des crimes dont il est soupçonné, plusieurs sénateurs républicains jugent que le jeune homme, naturalisé américain l’année passée, devrait être désigné comme un « ennemi combattant ». Ce statut, attribué aux détenus de Guantanamo, ferait qu’il puisse être détenu indéfiniment sans procès et qu’il soit jugé par un tribunal militaire.

Tamerlan Tsarnaev a été tué jeudi lors d’une fusillade avec la police sur le campus du MIT (Massachusetts Institute of Technology) de Cambridge. Selon les médias américains, son frère Djokhar, aurait tenté de se suicider en se tirant une bale dans la bouche. Il est toujours hospitalisé dans un état grave. La responsabilité du FBI est également mise en cause. La police fédérale avait été informée par la Russie de la radicalisation du jeune homme l’année passée mais a dû relâcher sa surveillance faute de preuves compromettantes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*