Afrique du sud : le gouvernement décidé à soutenir le secteur minier

mines-dor-Sud-afrique1Le ministre sud-africain des Finances a annoncé hier mercredi aux représentants présents à la deuxième réunion annuelle sur les mines à Johannes bourg l’intention du gouvernement sud-africain d’aider au relèvement de l’industrie minière.

La réunion sur les mines doit durer trois jours et est organisée par la Chambre des mines, le Syndicat national des mineurs et le Département des Ressources minérales pour permettre aux acteurs du secteur d’échanger pour l’amélioration du secteur.Les autorités prévoient d’agir principalement à travers le PICC (Comité Présidentiel de Coordination des Infrastructures) pour investir dans les infrastructures. Dans son NDP (Plan de Développement National), le gouvernement prévoit d’adopter des mesures censées réduire les problèmes qui entravent la croissance du secteur minier. Les performances du secteur minier en Afrique du sud ont été faibles au premier trimestre de cette année. Elles sont le résultat des doutes des investisseurs, existant et potentiels,au vu les troubles qui secouent le secteur. Celui-ci est régulièrement touché par des grèves. Actuellement, des dizaines de milliers de personnes sont en grève dans plusieurs secteurs d’activités dont les mines, mais également les BTP, l’automobile, l’énergie et le transport. Le gouvernement a appelé les grévistes à exercer leur droit dans le calme.les grèves sont assez fréquentes dans le payset basculent souvent dans la violence. L’année passée, des manifestations avaient dégénéré et 34 mineurs grévistes employés dans l’exploitation du platine avaient été abattus par la police.

Le secteur minier est d’une importance primordiale pour l’Afrique du sud. Il génère 60% des recettes du pays à l’exportation et emploie 2.9% de la population active économiquement. L’économie sud-africaine est en proie à un malaise après une perte par la monnaie nationale, le rand, de 17% de sa valeur face au dollar.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*