Cisjordanie :Moins de contrôle israélien pour renforcer l’économie

3491580_3_5b37_vue-de-la-construction-du-mur-d-israel-devant_e662dbaf90800be36fbf7fc18a7fdffaLa Banque Mondiale a publié, mardi 8 octobre, un rapport estimant que l’économie palestinienne pourrait voir son Produit Intérieur Brut augmenter de 35% ,si Israël levait ses restrictions au développement dans les 60% de la Cisjordanie qui demeurent sous son total contrôle .

Les restrictions israéliennes au mouvement et à l’accès ainsi plusieurs autres obstacles administratifs à l’investissement freinent les activités économiques palestiniennes. Le secteur qui est le plus touché par le contrôle israélien, selon la B.M ,est l’agriculture. Plus de la moitié de la terre de la Cisjordanie, dont une bonne partie riche en agriculture et autres ressources, est inaccessible aux Palestiniens. Le rapport relève le manque à gagner que cette situation cause à l’économie palestinienne à 3.4 milliards de dollars par an. L’accès des Palestiniens aux minéraux de la Mer Morte devrait également contribuer à l’augmentation de façon significative du PIB palestinien. La Banque mondiale ne manque pas de souligner qu’une économie palestinienne plus forte réduirait le besoin de soutien budgétaire des donateurs.

Le rapport de cette institution  fait appel à l’Etat hébreu à poursuivre la levée des restrictions dans les Territoires palestiniens. Ainsi, le 25 septembre dernier, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, le ministre israélien des Affaires stratégiques avait annoncé la levée de certaines d’entre elles. L’Etat hébreu avait délivré 5.000 nouveaux permis à des Palestiniens pour leur permettre de travailler en Israël et autorisé l’importation à Gaza de matériaux de construction. Les heures d’ouverture du pont Allenby, le point de passage frontalier entre la Cisjordanie et la Jordanie, devraient prochainement être prolongées.

Ces décisions pourront renforcer l’économie palestinienne, et profiteront et aux Israéliens et aux Palestiniens. Elles joueront également en faveur des négociations israélo-palestiniennes relancées en juillet dernier.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*