Syrie : Validité des candidatures à l’élection présidentielle

syria-electionLe tribunal constitutionnel syrien a annoncé dimanche dernier, la liste des candidats à l’élection présidentielle du 3 juin prochain. Deux autres candidats s’opposeront à Bachar al-Assad.
Selon l’ordre de la date des dépôts , les candidatures qui ont été validées par le haut Tribunal constitutionnel sont celles de Maher Al-Hajjar, un député indépendant originaire d’Alep longtemps membre du parti communiste,  de Hassan Abdellah Al-Nouri, un homme d’affaires de Damas qui a été membre d’une formation de l’opposition de l’intérieur tolérée par le pouvoir, et celle du président sortant Bachar Hafez Al-Assad.
Le porte-parole du Tribunal constitutionnel Majed al-Khadra a soutenu que les autres candidatures, plus d’une vingtaine, ont été refusées pour des motifs de non-conformité aux critères constitutionnels et légaux. Des possibilités de recours sont disponibles jusqu’à  mercredi. Le scrutin devrait se dérouler uniquement dans les territoires contrôlés par le régime.
L’élection est théoriquement historique du fait qu’elle constitue une première dans l’histoire de la Syrie contemporaine, dirigée depuis plus de quarante ans par la famille al-Assad. Hafez al-Assad de 1970 à 2000 et depuis cette date, par son fils Bachar.
Cette élection présidentielle, est d’ores et déjà qualifiée de farce par l’opposition et les pays occidentaux. Les adversaires de Bachar al-Assad sont pratiquement inconnus sur la scène internationale et leurs notoriétés en Syrie est loin d’être significative. Pour étayer ses accusations de connivence, l’opposition syrienne a largement fait circuler une photo de Maher Al-Hajjar posant devant une photo de Bachar al-Assad. Les Nations unies ont vivement critiqué la décision de Damas de tenir ce scrutin qu’elles considèrent comme incompatible avec l’esprit et la lettre du communiqué de Genève sur une transition démocratique en Syrie.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*