Edouard Balladur dépêché par le G8 au cœur des révolutions arabes

Hier mardi 5 juillet, la présidence française a annoncé la nomination d’Edouard Balladur au poste d’envoyé spécial du G8 dans les pays arabes qui ont vécu des mouvements de contestation pour plus de libertés et de démocraties.

Cette nomination a pour objectif de donner plus de corps aux engagements pris au sommet du G8 de Deauville dans le Calvados en France le 27 mai dernier et qui consistaient entre autres à fournir une aide à long terme (de l’ordre de 58 milliards de dollars US) à l’Egypte et à la Tunisie ainsi qu’aux pays qui suivraient leur exemple sur la voie de la démocratisation. Le mandat de Mr Balladur expirera à la fin de la présidence française du G8. Son premier déplacement dans les pays de la région est prévu pour la fin du mois de juillet.

La France marque un peu plus de son empreinte sa présidence du G8 en attendant la passation aux Etats-Unis le 31 décembre 2011. L’on est cependant en mesure de se poser des questions sur la nécessité de cette nomination et notamment sur le choix de la personne d’Edouard Balladur dont Nicolas Sarkozy a été, ne l’oublions pas, le directeur de campagne lorsqu’il se présentait aux élections présidentielles de 1995. Au cours de sa très longue carrière politique, Edouard Balladur a occupé les postes de ministre d’Etat et ministre de l’Economie, des Finances et de la Privatisation et a également été Premier ministre de mars 1993 à  mai 1995.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*