Le monde fait une place au Sud-Soudan

Le samedi 9 juillet, la République du Sud-Soudan proclamait son indépendance, devenant ainsi le 54ème Etat africain et la 193ème nation du monde. Un évènement salué de par toute la communauté internationale, laquelle a promis un soutien indéfectible au Sud-Soudan.

« Au moment où les Sud-Soudanais entreprennent la difficile tâche de bâtir leur nouveau pays, les Etats-Unis promettent d’être leurs partenaires dans leur recherche de la sécurité, du développement et d’une gouvernance qui puisse répondre à leurs aspirations et au respect des Droits de l’Homme », déclarait, dans un communiqué, le président américain Barack Obama. Son de cloche similaire en Europe. Des pays comme l’Angleterre ou la France n’ont pas manqué de s’exprimer au sujet de l’indépendance sud-soudanaise. « Nous accueillons le Sud-Soudan dans la communauté des nations et nous avons hâte de forger des liens encore plus étroits entre le Royaume-Uni et le Sud-Soudan dans les mois et les années à venir » pouvait ainsi dire le Premier-Ministre britannique, David Cameron.  La France s’active même déjà en diplomatie, l’Elysée annonçant que « le président de la République Nicolas Sarkozy a proposé au président Salva Kiir que les deux pays … échangent des ambassadeurs ». La Chine, quant à elle, a souhaité que le Soudan et le Sud-Soudan soient « de bons voisins, des partenaires et des frères pour toujours ». Un vœu compréhensible au vu de ses investissements pétroliers colossaux dans ces deux pays, lesquelles seront mis à mal en cas de conflit.  L’intervention du Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-Moon, présent à ces festivités, est allée dans le même sens, avec un appel à « écouter la voix du peuple à Abyei », la région frontalière et pétrolière qui est, jusqu’à présent, tiraillée entre le Nord et le Sud, son référendum d’auto-détermination n’ayant pas eu lieu. De même, les pays africains, à l’instar de l’Afrique du Sud, de l’Egypte, du Kenya et, également, la Lybie, ont reconnu le Sud-Soudan.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*