Hong Kong : Baisse de la contestation du mouvement prodémocratie

L’université chinoise de Hong Kong vient de publier lundi les résultats d’un sondage qui traduisent une baisse du soutien populaire aux manifestants prodémocratie dans l’ancienne colonie britannique.

Hong Kong Democracy ProtestCe sondage a été réalisé entre le 5 et le 11 novembre sur un échantillon de 1 030 personnes avec plus des deux-tiers des hongkongais qui souhaiteraient voir les manifestants prodémocratie mettre fin à leur mouvement d’occupation dans plusieurs quartiers de la ville qui dure maintenant depuis sept semaines. Entre octobre et novembre, la proportion des habitants favorables à la cause défendue par les manifestants a baissé de quatre points pour se fixer à 33.9% tandis que celle des personnes qui se déclarent défavorables au mouvement est passée dans le même temps de 35.5% à 43.5%.

Même si ces chiffres peuvent susciter dans une certaine mesure des réserves au vu de l’organisme qui a mené le sondage que certains pourraient accuser de partialité, les faits sur le terrain vont dans le même sens. Le nombre de manifestants dans les rues n’est plus que de quelques centaines dans certains quartiers de la ville alors qu’il était de plus de 100 000 manifestants au plus fort du mouvement de contestation.

Mais la diminution du soutien aux manifestants ne signifie pas pour autant un échec du mouvement. En effet, le même sondage montre que 40% des personnes interrogées estiment que le gouvernement local a mal géré la crise et près de la moitié d’entre elles qu’il devrait faire des concessions aux manifestants. Le mouvement prodémocratie dénonce les procédures électorales fixées cet été par Pékin pour le prochain scrutin en 2017, principalement la sélection préalable des candidats par un comité dont les membres seront en partie désignés par le pouvoir, ce qui est perçu comme une entrave à l’autonomie de Hong Kong.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*