Le secrétaire d’Etat américain adjoint de retour à Bahreïn

Déclaré persona non grata par le Bahreïn il y a cinq moins, le secrétaire d’Etat adjoint américain Tom Malinowski est arrivé jeudi dans ce royaume. D’après les informations de l’agence officielle BNA, il a été reçu par le ministre de l’Intérieur, cheikh Rached Ben Abdallah al-Khalifa.L’entretien a porté sur « les relations privilégiées » que partagent Bahreïn et les USA ainsi que sur le renforcement de leur coopération bilatérale en matière de sécurité.

Mideast-Bahrain-US-WeigApparemment, les deux parties ont normalisé leurs rapports. Pour rappel, le 7 juillet dernier, Tom Malinowski, en charge de la Démocratie, des Droits de l’Homme et du Travail a été déclaré persona non grata par le gouvernement bahreïni. Celui-ci lui reprochait de s’être immiscé « dans les affaires intérieures » du Royaume après sa rencontre avec des leaders de l’opposition, parmi lesquels cheikhs Ali Salmane, le responsable de la formation politique chiite Al-Wefaq. En réaction, les Etats-Unis n’avaient pas caché leur « profonde inquiétude » suite à cette décision.

Depuis cet épisode, les élections législatives ont été organisées, le mois dernier, à Bahreïn. Il s’agissait du premier scrutin du genre depuis le début de la contestation menée par la majorité chiite. Des élections auxquelles l’opposition n’a pas pris part, préférant les boycotter. Ce royaume demeure dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa, malgré les protestations à répétition attisées par les chiites souvent arrêtés et condamnés à des peines de prison. Ces derniers militent pour l’instauration d’une monarchie constitutionnelle dans cet Etat qui abrite la Ve flotte américaine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*