Syrie : Un pilote jordanien capturé par l’EI

pilot-jordanian-isisLes djihadistes du groupe Etat islamique ont annoncé mercredi avoir capturé en Syrie le pilote jordanien d’un avion militaire de la coalition internationale, mais sorti vivant du crash de son appareil. Les circonstances du crash de l’avion sont encore floues, l’Etat islamique affirme l’avoir abattu, ce que Washington dément.

La Jordanie a confirmé que l’un de ses appareils était « tombé » lors d’une mission menée par plusieurs avions de l’armée de l’air contre les repaires de l’organisation terroriste dans la région syrienne de Raqqa. Les djihadistes pour leur part affirment avoir abattu cet appareil, ce que le Centcom, le commandement américain chargé de la région a immédiatement démenti dans un communiqué. Son patron a toutefois reconnu que le pilote du F-16 jordanien, Maaz al-Kassasbeh, 26 ans, était bien retenu en otage. Les djihadistes de Daech s’étaient déjà empressés de publier, sur des sites djihadistes, des photos montrant des combattants entourant le pilote capturé.

L’OSDH (Organisation syrienne des droits de l’homme) confirme la version de l’EI. Selon elle, l’appareil jordanien a été abattu par un missile sol-air, vraisemblablement de fabrication russe pris aux rebelles. De nombreux experts affirment que le mouvement djihadiste disposerait de missiles de fabrication russe et chinoise, dont le plus répandu est le Sam-7 russe qui se porte à l’épaule. Daech affirme que le missile qui lui a permis d’abattre l’avion jordanien était muni d’un détecteur infrarouge qui permet au missile de s’accrocher à une source de chaleur, en l’occurrence le réacteur d’un avion.

Après trois mois de frappes qui lui ont infligé de lourdes pertes, c’est la première fois que Daech est parvenu à abattre un avion de la coalition internationale. Des efforts sont déployés pour que le pilote jordanien soit secouru mais son sort demeure incertain, vu que les djihadistes ne parviennent pas à s’entendre sur le fait de l’exécuter ou de le garder prisonnier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*