Israël s’offre du soutien diplomatique contre de la technologie

chine-israelLes abstentions du Nigéria et du Rwanda lors du vote au Conseil de sécurité du projet de résolution jordanien appelant à la fin de l’occupation israélienne au cours des deux prochaines années viennent alimenter la théorie selon laquelle Israël s’assurerait le soutien diplomatique de certains pays en échange d’un accès à sa technologie.

Israël a investi des montants faramineux au Rwanda dans le but d’améliorer les relations entre les deux états. L’ambassade israélienne de Kigali assure le contrôle de ces investissements et suit de très près leurs résultats. L’Etat hébreu s’est également engagé à soutenir les agriculteurs rwandais. Cette stratégie serait appliquée par Israël bien au-delà du continent africain. L’Inde se tourne de plus en plus vers Israël pour satisfaire sa soif de technologie militaire. La technologie a également joué un rôle prépondérant dans le développement des relations entre la Chine et l’Inde. Les technologies avancées israéliennes pourraient considérablement aider la Chine à améliorer et augmenter sa capacité économique, notamment dans les secteurs industriels et agricoles.

Bien que la relation ne puisse formellement être établie, les efforts israéliens coïncident avec une révision de position de plusieurs de ces pays sur le conflit israélo-palestinien. En dehors leurs abstentions lors du vote du projet de résolution jordanien, le Rwanda et le Nigéria, les deux pays africains actuellement membres du Conseil de sécurité, s’étaient également abstenus des votes cruciaux lors des délibérations de l’organe exécutif des Nations unies pendant la guerre entre Israël et Gaza. Cela avait contrecarré toutes les tentatives d’obtention d’une résolution pour l’arrêt de la guerre. D’un autre côté, « The Hind », le plus populaire des quotidiens indiens, a révélé que les leaders indiens seraient de plus en plus penchés sur l’abstention au sujet des votes sur la scène internationale qui se rapportent à la cause palestinienne. Ce revirement devrait avoir un impact sur le comportement d’autres pays, dont ceux de l’ancien mouvement des pays Non-Alignés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*