Proche-Orient : Vers un nouveau conflit armé ?

Cela fait quatre jours consécutifs à présent que la situation sécuritaire au Proche-Orient, se dégrade, une escalade qui laisse craindre le pire entre Israël et ses voisins musulmans.
Depuis jeudi dernier donc, une centaine de roquettes tirées depuis la Bande de Gaza se sont abattues dans le sud du territoire hébreu. Ces tirs ont été revendiqués par les Brigades Ezzedine Al-Qassam, la branche armée du Hamas qui est encore pour le moment seul maître à Gaza. Bien sûr, Israël n’a pas tardé à répondre. Selon des sources palestiniennes, plusieurs militants du Hamas ont été arrêtés dans le sud de la Cisjordanie, territoire que l’Etat Hébreu a occupé le début des tirs de roquettes. Des affrontements ont également opposés les deux camps à la frontière égyptienne. Selon les services d’urgence locaux le bilan côté palestinien serait de 15 morts et d’une cinquantaine de blessés depuis le début des tirs. Le paroxysme des affrontements a été atteint samedi soir quand plusieurs tirs de roquettes ont frappé plusieurs villes du sud d’Israël. L’Etat hébreu parle d’un mort et de 18 blessés dont un dans un état critique.
Cet accès de violence entre Israël et le Hamas inquiète encore plus que les précédents du fait de la mort de cinq policiers égyptiens à la frontière lors des combats. L’Egypte réclame des excuses officielles de la part d’Israël et menace de rappeler son ambassadeur. Israël ne semble pas près de son côté à s’arrêter puisqu’il n’a pas exclu l’éventualité d’une intervention terrestre.

A propos de Fitzpatrick Georges 1524 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise