Mécontentement des Algériens de France, privés de billets d’avion pour leur pays d’origine

Après quinze mois de suspension, la compagnie aérienne Air Algérie a repris ses dessertes avec la France, mais tous les billets du mois de juin ayant été déjà pris, des dizaines d’Algériens se sont alors massées devant les portes fermées de l’agence d’Air Algérie à Paris, pour exprimer leur mécontentement de ne pas pouvoir retourner dans leur pays d’origine.

«Notre compagnie s’est vue contrainte de refermer son agence Opéra jusqu’à nouvel ordre», pouvait-on lire sur une affiche collée sur la porte de ladite agence. Elle demande à la clientèle d’appeler Air Algérie ou de se rendre sur son site web, où aucun billet Paris-Alger n’est disponible.

L’Agence a fermé ses portes au public dès lundi dernier, après avoir accueilli une trentaine de clients sur les centaines qui s’y étaient rendus. Une semaine avant, Air Algérie avait annoncé la reprise des dessertes entre l’Hexagone et le pays maghrébin, avec trois vols par semaine. 

Certains ressortissants algériens sont même venus de pays voisins de la France dans l’espoir d’acheter un billet pour Alger. «J’ai payé le voyage jusqu’ici, je paye l’hôtel, la nourriture, et il n’y a aucune information. Sur Internet, ça disait que l’agence était ouverte, j’ai fait 500 km pour acheter ce billet », s’est plaint l’un d’entre eux qui venait d’Allemagne.

En tout cas, le porte-parole d’Air Algérie, Amine Andaloussi a affirmé que les 6.420 billets disponibles au cours de ce mois de juin, ont trouvé preneurs en l’espace de quelques heures. Pour le moment, aucun autre billet n’est en vente, a-t-il ajouté sans d’autres explications plus convaincantes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*