Affaire Khashoggi : des éléments du commando avaient été entraînés aux Etats-Unis, d’après le NYT

Quatre éléments du commando ayant assassiné l’opposant saoudien Jamal Kashoggi avaient été formés aux Etats-Unis avec l’autorisation du département d’Etat, a rapporté mardi le New York Times.

Pour rappel, ce journaliste saoudien avait été tué le 2 octobre 2018 au sein de la représentation diplomatique de son pays à Istanbul par un commando provenant du royaume wahhabite. Parmi ces agents, quatre avaient été entraînés par Tier 1 Group, une entreprise privée américaine de sécurité, en vertu d’une autorisation d’abord délivrée par le gouvernement Obama en 2014, a assuré le journal new-yorkais. Cet entraînement a continué au minimum jusqu’au début de la présidence Trump, toujours selon la même source.

Le New York Times a évoqué, entre autres, un document fourni au gouvernement Trump par un haut dirigeant de la société parente de Tier 1 Group, le fonds d’investissement Cerberus, alors qu’il était auditionné par une commission parlementaire après avoir été proposé par le président Trump pour un poste au département de la Défense.

Tier 1 Group a bel et bien entraîné les agents saoudiens mais cette formation était « de nature protective » et « sans aucun lien avec leurs odieux actes postérieurs », a confirmé Louis Bremer dans ce document écrit. Ce responsable a mentionné dans le même document que les quatre éléments du commando ont suivi cet entraînement en 2017 et que deux d’entre eux avaient d’ores et déjà pris part à une première version de la formation, d’octobre 2014 à janvier 2015.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*