Le Qatar marque un pas de plus dans sa normalisation avec l’Arabie saoudite

Le chef d’Etat qatari, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, a nommé mercredi un « ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire » en Arabie saoudite. C’est une première depuis la crise qui a éclaté dans le Golfe en 2017 pour ne prendre fin qu’en début 2021.

L’Agence de presse officielle du Qatar (QNA) a indiqué que l’émir qatari, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, a signé son décret N°29 de 2021, portant nomination de Bandar Muhammad Abdullah Al-Attiyah en qualité d’ « ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire » au royaume wahhabite.

Il est à noter que l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire dispose d’importants pouvoirs en matière juridique, entre autres celui de conclure des accords pour le compte de l’Etat ou de l’organisme qu’il représente, contrairement à un ambassadeur ordinaire.

Rappelons que le 21 juin dernier, le chef de la diplomatie qatarie, Cheikh Mohammed bin Abdurahman Al Thani, avait reçu les lettres de créance de Mansour bin Khalid bin Farhan en qualité de premier ambassadeur de l’Arabie saoudite au Qatar depuis la crise de 2017.

En 2017, l’Arabie saoudite, les Emirats Arabes Unis (EAU), Bahreïn et l’Egypte avaient rompu leurs rapports diplomatiques avec le Qatar, reprochant à ce dernier Etat son appui au terrorisme. Doha a toujours rejeté ces allégations. Depuis, cette crise politique a pris fin.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*