Le taux de participation aux élections locales en Algérie s’est limité à 35%

Environ 35 % de l’électorat algérien se sont rendus samedi dernier aux urnes, pour élire les délégués communaux et départementaux, à l’occasion de ce troisième scrutin local sous le président Abdelmadjid Tebboune. 

La participation à cette dernière élection s’est avérée plus importante que celle enregistrée lors des législatives en juin dernier, un indicateur reste quand même, « en-deçà  » des espérances des autorités algériennes,  d’après la presse locale. 

Plus de 8 millions (35%) de citoyens algériens ont voté samedi dernier pour désigner leurs représentants communaux et départementaux,  ce qui équivaut à peu près au tiers de l’électorat de ce pays maghrébin. 

Après avoir voté, le chef d’Etat algérien, Tebboune a qualifié ces élections de « dernière étape pour l’édification d’un Etat moderne », s’engageant à ériger « un État économiquement fort » dans un cadre de « démocratie et de liberté du citoyen ».

Juste après la fermeture des bureaux de vote à 20h00, le dépouillement a été amorcé. Toutefois, les résultats de ces élections ne seront disponibles que dans quelques jours, à en croire l’Autorité nationale indépendante des élections en Algérie (ANIE).

Le président de cette instance, Mohamed Charfi, a précisé que « le taux de participation a été de 35,97 % pour les élections municipales, donc 8.517.919 électeurs ont voté ». Toujours d’après le même responsable, pour les départementales,  il y a eu « 8.145.226 votants, ce qui correspond à un taux de 34,39 % ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*