OMC : Azevedo défend l’Afrique à la conférence de Marrakech

omcL’OMC a fait les choses en grand en célébrant son 20è anniversaire, les 8 et 9 avril à Marrakech, là-même où les négociations du GATT avaient pris fin il y a deux décennies, donnant naissance à l’organisation qui gère aujourd’hui 98 % du commerce mondial.

Ainsi, pas moins de 300 participants, parmi lesquels une trentaine de ministres africains du commerce ont fait le déplacement à Marrakech, où ils ont pris part à la conférence organisée à l’occasion sous le thème « 20 ans de l’OMC: célébrations des succès et défis pour l’avenir ». Parce que si les succès sont au rendez-vous, avec aujourd’hui 160 pays membres de l’organisation, dont 42 Etats africains, les défis à venir sont tout aussi importants.

Les défaillances se ressentent particulièrement du côté des Pays les Moins Avancés en termes d’intégration dans l’économie mondiale, de compétitivité et de développement de capacités de production et d’exportation alternatives aux matières premières.

A Marrakech, les ministres africains réunis pour les 20 ans de l’OMC ont donc discuté des priorités qu’ils devraient défendre lors des négociations du PDD (programme de Doha pour le développement) et de la 10e conférence ministérielle de l’OMC, prévue en décembre prochain à Nairobi.

Toutefois malgré leur fragilité économique, ces pays n’en comptent pas moins dans le système commercial multilatéral. Un point qui a été mis en valeur par le directeur général de l’OMC, Roberto Azevedo, à l’ouverture de la conférence de Marrakech.

Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane a, lui, préféré insister sur la responsabilité de l’OMC dans la promotion d’un système commercial multilatéral équilibré, à même de favoriser le développement de ces pays en priorité.

Cette position est défendue par le Maroc en Afrique, où il est activement engagé dans des partenariats Sud-Sud avec plusieurs pays subsahariens et d’Afrique de l’Ouest. L’objectif est visiblement de casser ce cercle vicieux et étoffer l’offre africaine dans les services et, pourquoi pas, dans l’industrie.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*