Arabie Saoudite : Emprunter pour combler le déficit budgétaire

ksa-deficitSuivant une de ses études, l’institut Jadwa Research s’attend à ce que le déficit budgétaire de l’Arabie Saoudite double. Ce qui, selon la même source, devrait obliger cet Etat à emprunter afin de combler ce déficit budgétaire, ce qui serait une première depuis 15 ans.

D’après un rapport de l’institut Jadwa Research, le déficit budgétaire de l’Arabie Saoudite devrait s’élever, en 2015, à 106 milliards de dollars, en raison de la chute des cours du pétrole. Pourtant, Riyad n’avait prévu qu’un déficit budgétaire de 39 milliards de dollars. Ce riche royaume du Golfe exporte 7 millions de barils de brut par jour. Néanmoins, ses revenus pétroliers devraient chuter de 35 % pour n’atteindre « que » 171,8 milliards de dollars au terme de cette année, comme mentionné dans le rapport de l’institut Jadwa Research. Quant à l’ensemble des revenus saoudiens, ils devraient diminuer de 33,7 % à 185 milliards de dollars tandis que, de leur côté, les dépenses publiques devraient stagner à 290,9 milliards de dollars.

Pour l’institut Jadwa Research, le gouvernement saoudien n’aura probablement pas d’autre choix que de s’endetter sur le marché financier. Pourtant, l’Arabie Saoudite dispose de réserves à hauteur de 714 milliards de dollars. Mais, Jadwa estime qu’un emprunt permettra à l’Exécutif saoudien de ne pas uniquement utiliser des fonds propres pour combler l’éventuel déficit budgétaire.

L’Arabie Saoudite devrait enregistrer un déficit des comptes courants à hauteur de 23,1 milliards de dollars dû au versement de deux salaires mensuels de plus aux fonctionnaires de l’Etat. Cette décision a été prise par le nouveau roi saoudien Salmane, qui a accédé au trône en janvier suite au décès du roi Abdallah.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*