Syrie : l’Espagne en branle-le-bas de combat pour retrouver ses journalistes disparus

Jose Manuel Garcia-MargalloSuite à l’annonce la veille de la disparition de trois journalistes espagnols portés disparus depuis dix jours à Alep, dans le nord de la Syrie, le ministre des Affaires étrangères espagnoles Jose manuel Garcia Margallo a annoncé hier mercredi une mobilisation maximale des agents de renseignement du pays.

Le chef de la diplomatie espagnole a annoncé que des agents du CNI (Centre National de Renseignement) présents en Syrie sont à pied d’œuvre. Leur objectif entre autres est de déterminer si et par qui les journalistes ont été enlevés. Car, pour le moment, la situation autour de ces disparitions est la plus confuse possible. Les autorités espagnoles ont déclaré n’avoir reçu aucune revendication en liaison avec ces disparitions et n’écartent aucune hypothèse. M. Margallo a annoncé une étroite collaboration avec l’ambassade d’Espagne en Turquie qui supervise les opérations pour retrouver les journalistes. L’inquiétude des autorités espagnoles est d’autant plus grande que la ville d’Alep, où les journalistes ont disparu, est divisée depuis la mi-2012 entre rebelles et loyalistes et est régulièrement bombardée.

L’annonce de la disparition des journalistes avait été faite mardi soir par la FAPE (Fédération des Associations de Journalistes Espagnols). Selon l’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme), Antonio Pampliega, Jose Manuel Lopez et Angel Sastre ont été vus le 13 juillet dans le quartier de Maadi, à Alep, contrôlé par plusieurs groupes de rebelles. Ils circulaient à bord d’une camionnette banche et auraient été emmenés par un groupe d’hommes. Reporters indépendants expérimentés, ils travaillaient pour plusieurs médias espagnols dont les quotidiens ABC et La Razon, la chaîne de télévision Cuatro, et la radio Onda Cero. Avec au moins 44 journalistes tués depuis 2011 et près de 30 autres, dont neuf étrangers, portés disparus ou retenus en otages, la Syrie est le pays le plus dangereux au monde pour les journalistes.

A propos de Fitzpatrick 1348 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*