Irak : des troupes formées par la coalition anti-djihadiste déployées à Ramadi

ash-carter-irakSelon une annonce faite jeudi par l’armée américaine, l’Irak a procédé, pour la première fois, au déploiement de troupes formées par la coalition internationale anti-djihadiste dirigée par les USA lors de combats en vue de la reconquête de la ville de Ramadi, chef-lieu de la province d’Anbar, au groupe Etat Islamique (EI).

C’est à l’occasion du passage inattendu du secrétaire américain à la Défense, Ash Carter, à Bagdad que cette information a été diffusée. Cette autorité en a profité pour s’entretenir avec le Premier ministre irakien, Haïdar al Abadi, moment au cours duquel il a estimé qu’il est nécessaire de disposer de troupes irakiennes bien entraînées pour lutter contre l’organisation de l’EI. A ce propos, le porte-parole du Pentagone, le colonel Steve Warren, a précisé à la presse accompagnant M. Carter qu’à peu près 3 000 militaires entraînés par la coalition anti-djihadiste avaient été récemment envoyés sur le front de Ramadi. Selon la même source, environ 500 membres des tribus sunnites prennent également part à ces opérations. Mais, pour des raisons de sécurité, le colonel Warren s’est gardé de dévoiler le nombre total des soldats irakiens engagés dans les combats à Ramadi. Pour rappel, cette ville est tombée entre les mains des rebelles djihadistes il y a deux mois. Ce qui a permis au groupe EI non seulement d’infliger une importante défaite aux autorités irakiennes et à la coalition anti-djihadiste mais également d’étendre sa domination sur la vallée de l’Euphrate. En réaction, les USA ont envoyé, en juin dernier, 450 militaires de plus sur la base de Takaddoum en Irak, située à proximité du front dans l’Anbar et, plus précisément, à 25 km de Ramadi.

D’après le colonel Warren, l’armée irakienne, appuyée par les raids aériens de la coalition anti-djihadiste, a presque totalement encerclé Ramadi. Après cette étape, elle prévoit de s’introduire dans la localité, qui abriterait 1 000 à 2 000 djihadistes selon des estimations américaines.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*