Inde : lutte contre les disparitions d’enfants

inde-Operation-MuskanCe mois de juillet est notamment passé en Inde au rythme de l’ « Opération Muskan », dont la dénomination signifie Opération Sourire, qui est l’une des initiatives entreprises par les autorités indiennes pour localiser des centaines d’enfants disparus dans le pays, alors que la disparition d’enfants y a pris une ampleur alarmante.

L’Opération Muskan a permis de retrouver 609 enfants disparus rien que dans les gares de Bombay. Les autorités indiennes ont également mis en place le mois dernier un site internet participatif, « Khoya Paya » (« Perdu trouvé ») et un numéro spécial, le « 10 98 » peut être composé gratuitement pour communiquer un signalement. Les équipes de police sont sensibilisées dans les commissariats et promettent d’enregistrer systématiquement les plaintes portant sur les disparitions, en réponse aux accusations d’absence de réactivité portées contre elles par les groupes de protection de l’enfance.

Selon des statistiques incomplètes, le nombre d’enfants volatilisés dans le pays varie entre 50 000 et 100 000 par an. Environ 45% des disparitions restent non résolues. Si certains des disparus sont des enfants fugueurs qui quittent la maison après par exemple des réprimandes ou des mauvais traitements de la part de leurs parents, les drames, même si beaucoup d’entre eux ne sont que suspectés, sont nombreux.

En 2007, les services de sécurité ont découvert enfouis les restes de 19 enfants dans ce qui est devenu la « maison des horreurs », à Nithari, en banlieue de Delhi. Et la semaine dernière, dans la même localité de Nithari, un nettoyeur de bus âgé de 23 ans nommé Ravindar Kumar, arrêté pour des violences sexuelles et la mort d’une fillette de 6 ans, a avoué les viols et les meurtres d’une trentaine d’autres enfants. Selon la police, de nombreux enfants kidnappés sont poussés vers la prostitution, la mendicité, le travail forcé et quelques rares cas font l’objet de demandes de rançons.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*