Bahreïn : deux policiers tués dans un attentat

bahrain-attentatD’après une annonce faite par le ministère bahreïni de l’Intérieur, deux policiers ont trouvé la mort et six autres se sont blessés mardi lors d’un attentat terroriste survenu dans le quartier à majorité chiite de Sitra, situé à proximité de la capitale Manama. Sur son compte Twitter, le même ministère a ajouté qu’un des six blessés est gravement atteint.

Actuellement, les autorités bahreïnies semblent craindre énormément les menaces terroristes. Pas plus tard que samedi, le ministère de l’Intérieur avait rapporté l’arrestation de deux autochtones soupçonnés d’avoir essayé d’introduire sur le territoire bahreïni des engins explosifs et des armements d’origine iranienne. Pour information, Bahreïn accuse régulièrement l’Iran d’apporter son soutien au mouvement d’opposition de la majorité chiite qui milite depuis 2011 pour la mise en œuvre de réformes politiques concernant la monarchie sunnite et particulièrement l’institution d’une réelle monarchie constitutionnelle. Manama est allé même jusqu’à rappeler samedi son ambassadeur en poste à Téhéran, disant s’insurger contre des propos hostiles tenus par des responsables iraniens. Une allusion faite à l’ayatollah Ali Khamenei, qui avait inclus, il y a une semaine, Bahreïn en affirmant le soutien de l’Iran aux peuples opprimés.

Comme il fallait s’y attendre, Téhéran avait réagi dimanche, estimant que Manama cherche à provoquer des tensions dans la région en lui lançant des accusations sans fondement. Une position réaffirmée dans la même journée par le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammed Javad Zarif, alors en visite au Koweït : « je le dis ouvertement : les affirmations (de Bahreïn) sont totalement fausses », a-t-il déclaré avant d’accuser les autorités bahreïnies de vouloir s’ériger en obstacle à l’évolution de la coopération entre l’Iran et d’autres Etats du Golfe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*