Les Etats-Unis souffrent d’une pénurie de produits d’injections létales

ituation-aggravee-depuis-refus-firmesUne pénurie des produits d’injections létales aux Etats-Unis a contraint les Etatsfédérés appliquant la peine capitale, à suspendre les exécutions prévues ou à contourner la législation.

La majorité des 31 Etats fédérés américains qui appliquent la peine de mort sont confrontés à la pénurie des produits d’injections létales soupçonnés de tuer sans atténuer la douleur. Cela a entraîné une forte diminution du nombre d’exécutions sur le territoire américain, lequel est globalement en recul depuis 1999.

Pas plus tard que mardi dernier dans le Missouri, l’exécution d’Ernest Johnson (55 ans), condamné pour triple homicide, a été reporté en raison de sa tumeur aux méninges. D’après ses défenseurs, cette pathologie aurait pu lui causer une souffrance « intolérable » en cas de perfusion de pentobarbital, qui a pour action de déprimer le système nerveux central. Il faut noter que, depuis janvier 2014, beaucoup d’exécutions « ratées » ont eu lieu aux USA.

Par ailleurs, cette situation s’est compliquée en raison du refus de firmes pharmaceutiques, majoritairement européennes, de fournir aux Etats-Unis des produits létaux. Ainsi, certains Etats, confrontés depuis des années à cette pénurie, ont choisi de travailler avec des préparateurs en pharmacie non homologués par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA). D’autres Etats ont essayé d’acquérir en cachette du thiopental, un barbiturique, en Inde.

De plus, la récente révision des procédures de mise à mort, dans le cadre de laquelle de nouvelles substances ont été introduites, s’est suivie de plusieurs cas d’erreurs flagrantes à l’instar de surdosages ou d’intolérance aux hypnotiques. En manque de produis d’injections létales ou bloqué par des procédures judiciaires, certains Etats américains ont suspendu leurs exécutions. Depuis début 2015, seuls 25 exécutions ont eu lieu aux Etats-Unis.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*