Violents combats entre islamistes et kurdes au nord de la Syrie

kurdes-syrieDes combats meurtriers qui opposent depuis plusieurs jours, des groupes islamistes à une alliance arabo-kurde appuyée par les Américains dans le nord de la Syrie, ont déjà causé la mort d’au moins 23 combattants et 13 civils, rapporte lundi, l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH).

Selon le journaliste kurde, Arin Shekhmos, les combats ont commencé il y a quatre jours dans le nord d’Alep, quand le Front Al-Nosra et ses alliés ont attaqué une position de l’Armée de la Révolution, une faction de combattants arabes. Des accrochages sporadiques ont eu lieu près de la localité frontalière d’Azaz dans le nord de la province d’Alep, suivis par des tirs de roquettes d’Al-Nosra et d’islamistes contre un quartier kurde dans la ville d’Alep.

Ces combats trouveraient leur origine dans l’opposition entre la Turquie voisine, qui a averti à plusieurs reprises qu’elle ne permettrait pas l’établissement d’une région kurde autonome à sa frontière, et les forces kurdes qui accusent Ankara de soutenir militairement et financièrement les islamistes.

La tension récurrente entre les forces kurdes et les éléments les plus radicaux de la rébellion syrienne contre le président Bachar al-Assad, n’a pas aidé à améliorer les choses. La minorité kurde n’a jamais rejoint cette rébellion mais ses forces armées ont joué un rôle de premier plan dans la lutte contre les djihadistes du groupe Etat islamique, en les chassant notamment de la ville de Kobané il y a un an après plusieurs mois de combat.

Selon l’OSDH, 15 combattants du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, ont été tués dimanche dans ces combats, de même que 8 combattants des Forces Démocratiques Syriennes (FDS), une coalition formée principalement par les Unités de protection du peuple kurde (YPG) et des combattants arabes de Jaich al-Thouwar (Armée des Révolutionnaires).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*