Les avions français bombardent un centre de communication de l’EI en Irak

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian a annoncé jeudi, le bombardement par les avions français, dans la nuit de mercredi, d’un centre de télécommunications et de propagande du groupe Etat Islamique (EI) aux environs de la ville irakienne de Mossoul.

Le Drian a profité d’une sortie médiatique pour faire le point sur la lutte antidjihadiste, rappelant que les forces irakiennes et les combattants kurdes ou peshmergas ont réussi à récupérer les localités irakiennes de Sinjar et Ramadi (est), contrôlées par Daech.

« Les avions français ont beaucoup contribué à la chute de Ramadi, d’autant plus que le porte-avions était sur zone », a commenté le ministre tricolore. Pour ce qui est de la reconquête de Mossoul, « c’est plus compliqué », de l’avis du ministre français. Depuis plus d’un an, l’organisation de l’EI règne sur la deuxième ville d’Irak, qui comptait deux millions d’âmes en 2014. Selon certaines indiscrétions, plusieurs cadres djihadistes s’y seraient réfugiés depuis que la coalition internationale a multiplié les raids sur Raqqa, le fief de Daech en Syrie.

Pour l’heure, les opérations militaires sur Mossoul prennent pour cible les intérêts du groupe djihadiste, à l’instar de la destruction d’une réserve d’argent liquide au début de cette semaine.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*