Enlèvement de trois ressortissants américains à Bagdad

L’ambassade des Etats-Unis en Irak a annoncé dimanche la disparition de nombre de ressortissants américains dans ce pays après que la presse locale ait fait état de l’enlèvement de trois Américains dans la capitale irakienne, Bagdad.

Le porte-parole de la mission diplomatique américaine, Scott Bolz, a indiqué que les USA collaboraient avec les dirigeants irakiens dans le but de retrouver les disparus. Bolz n’a pas révélé l’identité des victimes ni leurs activités sur le territoire irakien.

De même, le porte-parole du département d’Etat américain, John Kirby, n’a pas donné de détails sur les disparus au nom de la protection de la vie privée, se contentant juste d’affirmer que la sécurité des citoyens américains à l’étranger constituait une priorité.

Ce n’est qu’après que la chaîne d’informations arabe al-Arabya ait annoncé l’enlèvement de trois ressortissants américains par des miliciens à Bagdad que les autorités de leur pays ont fait ces commentaires. A en croire les médias locaux, cet incident serait survenu dans le sud de la capitale irakienne au moment où les trois victimes se rendaient à l’aéroport international de Bagdad.

Par ailleurs, un responsable des forces de sécurité occidentales a indiqué sous le couvert de l’anonymat avoir appris dimanche la disparition de trois Américains survenue 24 à 48 heures auparavant.

Pour l’heure, le kidnapping n’a pas été revendiqué. Quoi qu’il en soit, les enlèvements sont monnaie courante en Irak, et sont l’œuvre de l’organisation de l’Etat Islamique (EI), de groupes armés chiites, d’organisations criminelles et même de certains salariés insatisfaits désirant résoudre ainsi leurs conflits de travail.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*