L’Europe face à des menaces terroristes accrues

Europol vient de diffuser un rapport qui précise la menace terroriste qu’exerce sur le Vieux continent, l’organisation terroriste de l’Etat islamique qui disposerait de structures où les commandos se forment, telles les forces spéciales, à la préparation de nouveaux attentats en Europe.

Intitulé « Changements dans le mode opératoire des attaques terroristes de l’EI », ce rapport est en fait une synthèse d’un séminaire ayant réuni les experts des 28 Etats membres de l’Union européenne quelques semaines après les attentats du 13 novembre à Paris. Le document assure que l’Etat islamique prépare d’autres attaques terroristes dans les Etats membres de l’UE et particulièrement en France. Ces attaques viseraient en priorité des cibles civiles dans le but de faire un plus grand nombre de victimes.

Selon le même rapport, des structures d’entraînement existeraient au sein de l’Union européenne et dans les Balkans. Les recruteurs de l’Etat islamique y testeraient la condition physique et la détermination des aspirants terroristes, avant de les former au combat et « à résister aux techniques d’interrogatoires ». Le recrutement des futurs djihadistes serait avant tout local. Des centres de réfugiés sont spécifiquement ciblés par des recruteurs islamistes radicaux.

Les attentats de Paris et de Saint-Denis ont clairement marqué un changement dans le mode opératoire de l’Etat islamique. D’après Europol, la menace est urgente et précise et les futures attaques pourraient aussi bien être sans précédent par rapport aux attaques antérieures. Le recours à des attaques massives peut constituer une nouvelle phase de la stratégie de l’Etat islamique au sein de l’Union européenne.

Selon Europol, les commandants de l’Etat islamique semblent disposer d’une certaine liberté tactique quant au choix de leurs cibles, afin d’adapter leurs projets aux circonstances locales spécifiques, ce qui rend encore plus difficile pour les forces de l’ordre la détection précoce de tels projets et l’identification des personnes impliquées.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*