Sécheresse : Un début de réponse internationale pour les USA

Alors qu’elle était vivement critiquée par les Etats-Unis quant à son inaction face à la famine en Afrique de l’Est, la Chine y a réagi de la plus belle des manières en promettant de l’aide lundi dernier. De même, au cours de cette semaine, d’autres pays dans le monde ont apporté leur contribution en vue de soulager les victimes de la sécheresse.
Par la voix de son Premier Ministre, Wen Jiabao, l’Empire du Milieu a fait savoir qu’il verserait 353,2 millions de yuans (52 millions de dollars américains) en faveur de plusieurs pays de la Corne de l’Afrique. Cette somme sera particulièrement destinée à l’achat des denrées alimentaires. Et, elle s’ajoute à un don d’une valeur de 90 millions de yuans (13,5 millions de dollars américains) que la Chine s’était engagée à verser en juillet dernier.
Par cette occasion, la puissance émergente redore son blason quelque peu terni par les récentes critiques américaines au sujet de la famine en Afrique.
En dehors de la Chine, l’Allemagne s’est également engagée à verser 15 milliards de shillings (monnaie kényane – 175 millions de dollars américains) à la Corne de l’Afrique.
Certainement du fait qu’il constitue la principale terre d’accueil des réfugiés touchés par l’aridité, le Kenya touchera la moitié de ce montant, qui l’aidera, notamment, à améliorer les conditions de vie de ces migrants.
Dans la même optique, la Suisse a décidé de doubler son aide : elle a donc apporté 20 millions de Francs suisses (23 millions de dollars américains) supplémentaires, lesquels seront consacrés, en priorité, à la population du Sud de la Somalie et aux enfants sous-alimentés réfugiés au Kenya. Toutes ces contributions sont précieuses pour pouvoir combler des besoins estimés à 2,4 milliards de dollars américains par l’ONU.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*