Au moins 18 morts dans un attentat anti-chiite en Irak

Au moins 18 pèlerins chiites qui commémoraient l’anniversaire du décès d’un saint, ont trouvé la mort dans un attentat à la voiture piégée perpétré lundi à Bagdad.

La même attaque, aussitôt revendiquée par l’organisation de l’Etat Islamique (EI), a également fait un minimum de 45 blessés.

Une source s’exprimant sous couvert de l’anonymat, a précisé que l’attentat a eu lieu vers midi alors qu’un kamikaze a fait exploser son véhicule piégé à proximité d’une procession de pèlerins chiites au niveau d’un carrefour du district de Saydiyah, situé dans le sud de la capitale irakienne.

De son côté, le groupe EI a également affirmé avoir utilisé un kamikaze. Mais, cette version des faits a été démentie par les responsables irakiens. Quoi qu’il en soit, cette attaque est survenue alors que des milliers de pèlerins chiites provenant d’autres districts de Bagdad et d’autres localités d’Irak se dirigeaient vers le sanctuaire de Musa al-Kadhim, l’un des douze imams vénérés par les musulmans chiites, situé dans le district de Kadhimiya du nord de Bagdad.

Pour information, les djihadistes considèrent que les chiites sont des apostats. Aussi prennent-ils fréquemment pour cible les lieux publics et commerciaux des villes et quartiers à dominance chiite.

Depuis que le groupe EI s’est emparé, en juin 2014, de certaines portions du territoire irakien dans le nord et l’ouest du pays, celui-ci est le théâtre d’une vague de violences. D’après un rapport de la Mission d’assistance de l’ONU pour l’Irak (MANUI), 1.119 Irakiens ont trouvé la mort et 1.561 autres ont été blessés dans des actes de terrorisme et de violence et des conflits au cours du mois de mars dernier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*