Les autorités irakiennes lancent la reconquête de Fallouja

Au cours de la nuit dernière, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé que l’armée a lancé une offensive contre l’organisation de l’Etat Islamique (EI) dans l’objectif de reconquérir la ville de Fallouja. Distante de 50 kilomètres à l’ouest de la capitale Bagdad, cette localité est contrôlée depuis deux ans par les djihadistes, qui en ont fait l’un de leurs fiefs.

 
« Le drapeau irakien sera hissé et flottera haut au-dessus des terres de Fallouja ». C’est en ces termes que le chef du gouvernement irakien a annoncé cette offensive, qui s’annonce difficile. Il a indiqué  que des militaires, des éléments des forces spéciales, des agents de police, des miliciens et des membres des tribus pro-gouvernementales y prendront part. A titre de rappel, la coalition internationale antidjihadiste, dirigée par les USA, a mené, la semaine dernière, sept raids dans la région de Fallouja. En parallèle, les forces irakiennes ont bombardé cette ville par des F-16 fournis par Washington.
 
Les autorités irakiennes ont appelé les quelque 75 000 civils habitant Fallouja à quitter la ville. Si certains ont commencé à obtempérer, d’autres n’ont pas les moyens de s’enfuir. Pour sa part, l’ONG Human Rights Watch (HRW) a accusé les forces pro-gouvernementales de bloquer l’approvisionnement de Fallouja en aliments et médicaments. Il a été demandé aux habitants incapables de quitter Fallouja d’accrocher un drapeau blanc sur leurs domiciles et de se tenir à l’écart des positions des djihadistes, pour ne pas être pris pour cible lors des raids.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*