Libye: l’Etat islamique contre-attaque à Benghazi

Les djihadistes de l’Etat islamique, après avoir été acculés à Syrte, ont lancé une contre-offensive à Benghazi, dans l’est du pays, où un attentat suicide à la voiture piégée, a visé mercredi soir, le quartier général des forces du général Haftar situé dans le quartier Kafour, faisant 12 morts et 35 blessés.

L’attentat a été commis le premier jour de la fête de la fin du Ramadan. Le quartier général attaqué par le kamikaze abritait le bataillon d’infanterie 210. Parmi les victimes de cette attaque figurent le chef du bataillon ainsi que deux autres officiers. Bien que l’attaque n’ait pas été revendiquée, tous les regards se sont immédiatement tournés vers l’Etat islamique, accusé notamment par le site libyen Al Wasat d’être derrière cet attentat.

Ailleurs dans le pays, les combats continuent de faire rage à Syrte, dans le centre du pays. Les djihadistes de l’Etat islamique, encerclés, tentent encore d’ouvrir un passage vers le port. A l’ouest de Benghazi, les forces du général Haftar ont subi un revers devant le mouvement djihadiste qui essaie d’occuper à nouveau, certaines positions que les forces loyales au gouvernement basé dans l’Est du pays avaient réussi à arracher.

L’aviation de l’armée du général Haftar a réagi en pilonnant les positions des djihadistes. Six autres militaires ont également été tués durant de violents combats au sol.

L’Etat islamique est la cible de deux offensives militaires menées parallèlement par les forces alliées au gouvernement d’union nationale libyen et celles du général Khalifa Haftar alliées au gouvernement basé dans l’Est du pays.

Mais cette situation est loin d’être appréciée par la communauté internationale qui craint qu’elle ne soit contre-productive dans la lutte contre le mouvement djihadistes. Hier jeudi, l’envoyé spécial américain en Libye Jonathan Winer a incité les Libyens à rassembler très rapidement les forces armées et les milices dans une même armée nationale.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*