Irak : Les peshmergas attaquent Daech à proximité de Mossoul

Les autorités kurdes ont annoncé que leurs combattants, communément appelés Peshmergas, ont lancé dans la matinée de dimanche, une nouvelle offensive contre les éléments de l’organisation de l’Etat Islamique (EI).

Cette action s’inscrit dans le cadre des opérations visant la reprise du contrôle de Mossoul, la deuxième grande ville d’Irak après Bagdad, qui est sous contrôle des djihadistes depuis juin 2014.

L’attaque des Peshmergas a été lancée à la suite d’intenses tirs de mortiers et de raids aériens menés par la coalition anti-djihadiste selon certains médias basés à Wardak, une localité distante de 30 kilomètres au sud-est de Mossoul.

Pris pour cibles, les éléments du groupe EI ont réagi par des tirs de mortiers et en faisant exploser deux voitures piégées au minimum. Un commandant des combattants kurdes a rapporté qu’une dizaine de villages ont été arrachés aux djihadistes pendant que les Peshmergas avançaient vers Gouer. Cette localité située à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Mossoul constitue l’un des objectifs de cette offensive.

Au cas où les combattants kurdes arrivent à réparer un pont détruit par les djihadistes à Gouer, ils seront en mesure d’ouvrir un nouveau front dans la périphérie de Mossoul. A noter que ce pont traverse le Grand Zab, qui est un affluent du Tigre.

De son côté, l’agence de presse Amak, proche de Daech, a indiqué que deux voitures piégées conduites par des kamikazes ont explosé dans l’un des villages en vue de freiner la progression des Peshmergas. Selon la même source, des victimes ont été déplorées dans les rangs des forces kurdes. De leur côté, les responsables kurdes n’ont pas dressé de bilan des combats, s’étant limités à confirmer le décès d’un cameraman employé par une chaîne de télévision kurde.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*