Israël: Facebook accusé de censure contre des médias palestiniens

Le réseau social américain Facebook a présenté ses excuses pour la fermeture par « accident » de comptes de plusieurs agences de presse et journalistes palestiniens. Même si ces excuses n’y font pas référence, elles semblent liées aux accusations de censure lancées contre le réseau social par les défenseurs de la Palestine.

Interrogée par Al-Jazeera, la journaliste Nisreen al-Khatib a déclaré que beaucoup de pages Facebook d’agences de presse palestiniennes ont été fermées sans raison apparente, au moins cinq pages. Un hashtag a même émergé sur le réseau social ainsi que sur son concurrent Twitter pour accuser Facebook de censure.

L’affaire a rapidement pris de l’ampleur, d’autant plus que la rencontre à la mi-septembre en Israël entre un groupe de représentants de Facebook et les ministres israéliens de l’Intérieur et de la Justice avaient mis le Web en ébullition.

La volonté clairement affichée depuis longtemps par les autorités israéliennes de légiférer sur le réseau social qu’il accuse de complaisance vis-à-vis du Hamas n’a fait qu’alimenter les inquiétudes des Palestiniens et de leurs défenseurs.

Les journalistes palestiniens sont convaincus que Facebook a intentionnellement bloqué leurs comptes suite à un accord que la firme aurait conclu avec le gouvernement israélien pour lutter contre « l’incitation » à la violence.

Avec les accusations palestiniennes, la pression s’accentue sur Facebook, pris entre le marteau et l’enclume. Vendredi 23 septembre dernier, la Cour fédérale des Etats-Unis a par ailleurs déclaré que Facebook facilitait la connexion entre terroristes et considère désormais que le géant du net se trouve socialement et moralement dans l’obligation de tempérer certaines communications.

Et depuis octobre 2015, plus de 20 000 Israéliens poursuivent Facebook en justice via l’ONG israélienne Shurat Hadin pour obtenir une injonction visant à forcer le réseau social à lutter contre l’incitation à la violence.

A propos de Fitzpatrick 1287 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*