Yémen: la coalition arabe riposte à l’attaque par les Houthis d’un navire émirati

 

L’alliance formée par l’Arabie saoudite a fait savoir que l’aviation et les forces navales de la coalition avaient bombardé des bateaux des miliciens Houthis qui auraient été impliqués dans l’attaque dans la nuit de vendredi à samedi d’un navire de transport émirati dans le détroit de Bab al Mandeb.

La coalition militaire arabe qui opère au Yémen accuse les rebelles chiites Houthis de menacer le trafic maritime à Bab al-Mandeb. De leur côté, les rebelles ont indiqué que des roquettes avaient « visé un navire de guerre émirati alors qu’il s’approchait des côtes de Mokha », sur la mer Rouge et qu’« il a été complètement détruit ».

Mais selon les autorités des Emirats arabes unis, le catamaran de fabrication australienne acheminait pour le compte de l’armée émiratie du matériel médical et de l’aide humanitaire dans le port d’Aden, contrôlé par les forces du président en exil Abd-Rabbo Mansour Hadi.

Il en évacuait également les blessés qui ont besoin de soins à l’étranger. D’après les autorités émiraties, les passagers ont été évacués et aucun blessé n’est à déplorer au sein de l’équipage.

C’est désormais l’accusation d’ « attaques terroristes » contre les lignes de navigation civiles et les bateaux de secours en mer Rouge qui est portée par la coalition arabe contre les rebelles Houthis.

Baba al-Mandeb, par lequel transite une partie du trafic maritime mondial, est aux mains des forces pro-gouvernementales yéménites. Il a été repris à l’automne dernier, avec l’aide de la coalition arabe, aux rebelles et leurs alliés, les partisans de l’ex-président Ali Abadallah Saleh, qui s’en étaient emparées en mars 2015.

Les forces gouvernementales yéménites sont parvenues, grâce à l’appui de la coalition arabe, à reprendre du terrain aux rebelles, mais ces derniers conservent toujours presque toute la côte sur la mer Rouge, ainsi que des pans de territoire autour de Sanaa.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*