Les Etats-Unis acceptent définitivement le plan d’indemnisation de Volkswagen

La justice américaine a approuvé de manière définitive mardi le plan d’indemnisation d’environ 15 milliards de dollars proposé par Volkswagen. Le constructeur allemand pourrait donc éviter un procès.
Charles Breyer, le juge de San Francisco en charge de ce dossier, a qualifié de « raisonnable » le compromis proposé par le fabricant allemand et estimé qu’il permettra de « compenser les dommages » dus aux émissions polluantes des véhicules Volkswagen. A travers de cet accord, les propriétaires de près de 480 000 voitures de deux litres de cylindrée pourront se faire racheter leur véhicule ou le faire réparer aux frais de Volkswagen. Dans tous les cas, ils toucheront des indemnités pouvant atteindre jusqu’à 10 000 dollars par personne.
Volkswagen a par ailleurs pris l’engagement de débourser 2,7 milliards de dollars pour « remédier intégralement » aux impacts environnementaux causés par les émissions de gaz polluants de ses voitures aux Etats-Unis. Le groupe a également promis de décaisser 2 milliards de dollars pour promouvoir les voitures vertes à zéro émission. En tout, le fabricant allemand va sortir 14,7 milliards de dollars auxquels s’ajoutent 603 millions de dollars versés à l’administration américaine pour clore les poursuites.
Il faut dire que le consentement de la justice américaine ne met pas totalement un terme aux ennuis judiciaires du constructeur automobile allemand au pays de l’Oncle Sam. En effet, Volkswagen demeure poursuivi au pénal et est encore à la recherche d’une solution pour 80 000 véhicules de trois litres de cylindrée qui n’entrent pas dans ce plan.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*