Irak : Des maisons d’irakiens arabes détruites par les forces kurdes selon HRW

Dans un rapport accablant, l’ONG Human Rights Watch (HRW) a affirmé dimanche que les peshmergas ont détruit des habitations d’Irakiens arabes dans les portions de territoire disputées du nord de l’Irak.

Cette ONG de défense des droits de l’Homme a évoqué «des destructions illégales de bâtiments et d’habitations, et dans plusieurs cas, de villages entiers, entre septembre 2014 et mai 2016».

Mais, HRW n’a donné de précisions sur ce qu’il en est depuis le lancement, le 17 octobre dernier, de la bataille pour la reconquête de Mossoul.

Ces dernières années, les combattants kurdes ont profité de campagnes militaires visant les djihadistes du groupe Etat Islamique (EI) pour reprendre le contrôle des territoires qu’ils se disputent avec le gouvernement central et y consolider leur présence.

A en croire HRW, ces destructions ont affecté « 17 villages et localités à Kirkouk et quatre autres dans le gouvernorat de Ninive », dont Mossoul est la capitale. Ces destructions, précise l’ONG, ont été effectuées par «le feu, des équipements lourds ou par explosif». Sur la base de certaines images satellitaires, des destructions pourraient avoir eu lieu dans 62 autres villages dont les peshmergas ont repris le contrôle. Mais, HRW a estimé que l’absence de témoignages ne lui permet pas de tirer de «conclusions définitives» sur ces allégations.

Cette ONG a indiqué avoir transmis ses conclusions au gouvernement du Kurdistan irakien. Ce dernier a non seulement annoncé l’ouverture d’une enquête, mais il a également répondu à certaines accusations. Les autorités kurdes irakiennes ont soutenu que la majorité des destructions sont dues aux frappes aériennes de la coalition internationale anti-djihadiste et d’autres, à des explosions provoquées par l’organisation de l’EI.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*