Irak : les forces pro-gouvernementales reprennent la cité antique de Nimroud

L’armée irakienne a annoncé dimanche avoir repris le contrôle de Nimroud, la cité antique qui était tombée dans l’escarcelle de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) en 2014. Ce site mésopotamien a subi des dommages irréparables.

La cité de Nimroud est un véritable joyau archéologique et le berceau de notre civilisation situé à une trentaine de kilomètres au sud de Mossoul. Les forces irakiennes ont repris dimanche cette ville, qui fut la capitale de l’Empire assyrien au IXe siècle avant Jésus-Christ. Nimroud était tombée sous le contrôle du groupe EI depuis 2014. Le général Saad Ibrahim de la 9è Division blindée a annoncé que « les villages de Nomaniyah et Nimroud ainsi que les ruines de Nimrod ont été repris ».

Pour l’heure, l’armée n’a pas encore communiqué l’état des vestiges de cette cité antique. Malgré cela, il y a de quoi s’inquiéter, Nimroud faisant partie des sites historiques qui ont été prioritairement pris pour cible par l’organisation de l’EI, de même qu’Hatra dans le même pays ou Palmyre en Syrie. En effet, depuis l’année dernière, Daech (acronyme arabe de l’EI) détruit systématiquement le patrimoine préislamique de la région. Raison pour laquelle l’Unesco a tenu lundi dernier à « saluer les informations selon lesquelles Nimroud était de nouveau sous le contrôle du gouvernement irakien ». Dans la foulée, cet organisme onusien a proposé d’aider « lorsque la zone aura été stabilisée », d’après son porte-parole, George Papagiannis.

Il est à noter que certains vestiges de la cité millénaire avaient été sortis du territoire ou envoyés à Bagdad. Mais, d’autres n’ont pas échappé aux destructions effectuées par les djihadistes.

A propos de Fitzpatrick 1286 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*