Cisjordanie : le grand rival de Mahmoud Abbas condamné à trois ans de prison

Ses avocats ont annoncé la condamnation hier mercredi de Mohammed Dahlane, un des grands rivaux exilés du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, à trois ans de prison ferme pour corruption. Mohammed Dahlane, qui vit aux Emirats arabes unis, a été condamné par contumace par une cour de Ramallah, en Cisjordanie. En plus de la peine de trois ans de prison ferme, il devra rembourser 16 millions de dollars.

La condamnation de Mohammed Dahlane a été dénoncée par ses avocats comme la poursuite par Mahmoud Abbas de l’entreprise visant à éliminer ses adversaires politiques. Âgé de 55 ans, Mohammed Dahlane a été le puissant chef de la sécurité intérieure à Gaza avant de tomber en disgrâce après la déroute de ses forces face aux combattants du Hamas en 2007, quand le mouvement islamiste a pris le pouvoir dans l’enclave palestinienne. Exclu du Fatah, le parti de Mahmoud Abbas et principale composante de l’Organisation de libération de la Palestine, il faisait face à des accusations d’avoir détourné de l’argent à des fins personnelles quand il faisait partie de l’Autorité palestinienne dans les années 2000, mais a aussi été condamné par contumace en 2014 à deux ans de prison pour diffamation. Mohammed Dahlane est en plus de financer et d’armer l’opposition interne à la direction du Fatah. Plusieurs violents affrontements inter-palestiniens ont eu lieu ces derniers mois en Cisjordanie.

Le déroulement des évènements semble donner raison aux avocats de Mohammed Dahlane tant Mahmoud Abbas semble s’être acharné sur son rival. En 2015, deux cours palestiniennes avaient jugé que Mahmoud Abbas avait indûment levé l’immunité parlementaire de Mohammed Dahlane et que les accusations de corruption étaient donc viciées. Mais Mahmoud Abbas était revenu à la charge et, en novembre dernier, la Cour constitutionnelle avait jugé que Mahmoud Abbas avait le pouvoir de lever cette immunité sans l’approbation du parlement. Et début décembre, pendant le congrès du Fatah, le président de l’Autorité palestinienne a exclu son opposant et ses soutiens des instances dirigeantes du parti.

A propos de Fitzpatrick 1365 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*