L’Inde lance l’application «Aadhaar Payment» pour simplifier les transactions

Les autorités indiennes ont annoncé le lancement de l’application «Aadhaar Payment» dans le but d’offrir aux citoyens le règlement de leurs achats à l’aide de l’empreinte digitale, sans avoir besoin d’argent liquide, de cartes de crédit ou de Smartphones.

Cette nouvelle application s’inscrit dans le cadre de la campagne de démonétisation lancée par le gouvernement indien, pour lutter contre la corruption et l’évasion fiscale.

Aadhaar, qui signifie fondement en hindi, est un programme déployé depuis 2009, par l’Autorité d’identification unique de l’Inde (UIDAI) et qui vise à attribuer à chaque citoyen un numéro unique à douze chiffres, associé à trois de ses données biométriques (empreinte digitale, iris et visage). Le programme est déjà très développé puisque sur les 1.2 milliards d’Indiens, seuls 100 millions ne possèdent pas d’identifiants Aadhaar.

D’après le président de l’UIDAI, Ajay Bhushan, près de 400 millions de numéros Aadhaar sont déjà liés à des comptes en banque, soit la moitié des adultes en Inde. Les autorités du pays nourrissent l’ambition de relier tous les numéros Aadhaar à des comptes bancaires avant mars 2017. Une fois que l’application, qui est pour l’instant disponible uniquement sur Android, est une fois téléchargée, l’utilisateur doit encore acheter un lecteur biométrique vendu 30 euros la pièce. Après avoir lié son compte en banque avec son numéro Aadhaar et scanné son empreinte digitale, le consommateur pourra alors payer ses achats dans tout commerce équipé d’un lecteur d’empreintes, d’une simple pression du doigt.

Le gouvernement indien compte sur cette application qui est disponible depuis le 25 décembre, pour simplifier les transactions commerciales. Le revers de la médaille c’est que cette solution comporte des risques de sécurité considérables. La base de données comportant des millions et des millions d’empreintes digitales et d’informations bancaires, risque d’être une cible privilégiée pour les hackers. De plus, le gouvernement est appelé à accroître la couverture réseau pour permettre aux utilisateurs de profiter pleinement de cette application.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*