La Syrie accuse Israël d’avoir bombardé une base militaire près de Damas

La base militaire syrienne de Mazzé, située dans le quartier du même nom dans la banlieue ouest de Damas, la capitale syrienne, a été touchée par une série d’explosions dans la nuit du mercredi à jeudi.

La chaîne de télévision d’Etat syrienne a parlé de bombardements et plusieurs sources syriennes accusent l’armée israélienne d’être à l’origine de ces bombardements.

Ces explosions ont également été annoncées par l’agence officielle syrienne Sana, qui a précisé que plusieurs ambulances ainsi que des pompiers avaient été dépêchées en urgence sur place.

L’armée syrienne affirme que ces explosions ont été provoquées par des bombardements israéliens, lançant une mise en garde à Tel-Aviv contre les répercussions de cette attaque «flagrante».

Située à 8 kilomètres au sud-ouest de la capitale Damas, l’aéroport militaire de Mazzé est une base aérienne stratégique majeure, utilisée principalement par la garde républicaine syrienne, un corps d’élite chargé de protéger la capitale. Cette base est le siège des redoutables services de renseignements de l’armée de l’air, qui y disposent d’une vaste prison, et a servi de base pour bombarder des secteurs qui étaient autrefois tenus par les rebelles dans la banlieue de Damas.

Ce n’est pas la première fois depuis le début du conflit dans le pays, que l’armée israélienne, Tsahal, est accusée de mener des bombardements en Syrie. Par le passé, elle visait des positions du Hezbollah chiite libanais à l’intérieur de la Syrie, où ce puissant groupe soutenu par l’Iran participe massivement aux combats aux côtés de l’armée syrienne contre la rébellion.

Israël justifie souvent ces frappes en évoquant des représailles pour des bombardements de zones sous son contrôle dans les hauteurs du Golan, ou bien parlant de frappes visant le Hezbollah en Syrie.

Des responsables israéliens de la défense ont dit craindre un renforcement du Hezbollah dû à l’expérience acquise dans la guerre civile syrienne. Sur ces dernières explosions dans la base de Mazzé, l’armée israélienne s’est refusée à tout commentaire.

A propos de Fitzpatrick 1299 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*